Les boissons énergisantes sont-elles favorables à la santé ?

boissonsAout 2009

Pour bien comprendre le problème des boissons énergisantes industrielles, il est bon de se pencher sur une notion importante : celle des aliments stimulants COMPENSES et NON COMPENSES.

Un aliment STIMULANT COMPENSE est un aliment qui va apporter de l'énergie, mais non au détriment de l'organisme, comme les fruits tels que : la banane, la figue sèche, les raisins secs, etc.

La stimulation énergétique de ces aliments va être réelle car compensée par des sucres mais aussi des nutriments comme des vitamines, minéraux, oligo-élements, enzymes, qui contribuent aussi au mécanisme énergétique, de manière saine.

Par contre un aliment énergétique NON COMPENSE est un aliment qui stimule l'organisme mais au détriment des propres réserves vitales de ce dernier.

Prenons par exemple le café : c'est une boisson qui est torréfiée à des températures qui peuvent varier de 250 ° C à 500 voire 800 °C dans certains cas. A ces très hautes températures, les nutriments divers (comme les vitamines, les minéraux, les oligo-éléments, les acides gras etc. sont détruits et inassimilables.

En fait ces boissons de part leur compostion ont des effets ADRENERGIQUES, c'est à dire qu'elles stimulent la sécrétion d'adrénaline (hormone du stress) qui au contact du foie, va provoquer la libération du glycogène hépatique (réserve énergétique du foie) qui sera transformé en glucose et déversé dans le sang pour apporter de l'énergie.

Bien des boissons dites "énergisantes" dont raffolent les jeunes sont riches :
- en sucres raffinés (l'organisme va puiser dans ses propres réserves pour assurer la digestion de ce sucre raffiné qui manque de vitamine B1, alors que le sucre intégral en contient à l'origine. Ceci aura aussi des répercussions sur l'équilibre nerveux, car le manque de vitamine B1 entraîne la neurasthénie, la dépression etc.

- en caféine (jusqu'à 80 gr par boisson) qui stimule l'organisme par des réactions hormonales et électriques mais au détriment des propres réserves énergétiques de l'organisme. La caféine en haute dose favorise la tachycardie, la vasoconstriction périphérique, un effet hypertenseur, qui s’opposent à l’adaptation à l’effort, et pourrait ainsi favoriser l’apparition de troubles du rythme cardiaque, et dans certains cas provoquer la mort subite.
 
De plus ces boissons sont acides ( PH de 3 à 4), et vont contribuer à acidifier l'organisme.
 
Acidifier l'organisme avant une épreuve sportive ne peut que nuire à l’effort et aux capacités de récupération.
La caféine par son action diurétique contribue à la déshydratation de l'organisme. Ceci constitue une erreur pour celui qui de part son activité sportive a un besoin accru en eau.

De plus la caféine favorise l'élimination accrue du calcium, du magnésium, du chlore, du sodium ce qui peut entraîner une déminéralisation de l'organisme, favoriser les blessures, et nuire aux capacités de récupération.
 
Dans certains cas ces boissons sont riches en vitamine B et certains acides aminés dont l'apport important est suspecté d'être nocif pour le système nerveux entre autres. (Vitamines B, Taurine, Glucuronolactone)


Eric Darche Naturopathe Spécialisé en nutrition.
Auteur, Conférencier, Formateur.


Tel : 04 42 96 33 18 sur Aix en provence.

© images : www.carevox.fr

Copyright / Eric Darche / Tous droits réservés /  Reproduction interdite sauf autorisation préalable.